August 20, 2022

 

Pour la deuxième année consécutive, la part des dépenses de santé à la charge des ménage recule. Selon l’étude de la Drees, présentée hier 8 septembre, elle passe de 9,2% à 9% de 2011 à 2012, puis à 8,8% en 2013.

 
La part assumée par les ménages dans le financement des dépenses de santé a ainsi reculé de 0,2 point en 2013, à 8,8 % de l’addition finale qui s’élève à 247,7 milliards d’euros pour la collectivité, un chiffre en hausse de 2,2 % (à 8,8 % du PIB contre 8,7 % en 2012).

 
Dans un communiqué Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des Femmes, «se félicite de cette réduction traduit l’effet des choix politiques du gouvernement : coup d’arrêt aux déremboursement et aux franchises, maîtrise des dépassement d’honoraires.» Et ajoute, «Dans un contexte financier contraint, la préservation de la couverture des dépenses de santé a été permises par le maintient très maîtrisé des dépenses de santé, 2,5%.»

l