August 15, 2020

L’étude ‘Newcastle Thousand Families Study’, menée par le Professeur Mark Pearce, de l’Université de Newcastle (Grande Bretagne) montre que les otites chez les enfants favoriseraient la surdité chez les seniors.

 
Cette étude qui a démarré en 1947 a suivi 1 142 enfants de leur naissance à nos jours. Outre la mesure de leur croissance et de leur développement, ¼ d’entre eux, qui ont aujourd’hui 67 ans, ont été testés au plan auditif. Résultat : ceux qui ont eu des otites (et des angines) étant enfants ont davantage de chance de souffrir d’une perte d’audition.

 
On connaît l’impact des otites séreuses sur le capital auditif, mais on s’est peu intéressé aux otites bénignes, outre le fait qu’elles peuvent provoquer des surdités chez l’enfant mais aussi des retards de langage, elles ont également des conséquences à plus long terme de ces maladies sur la santé.

 

«Nos découvertes montrent que ceux qui ont souffert d’infections quand ils étaient jeunes ont plus de chance d’être malentendants une fois la soixantaine venue», explique le docteur Mark Pearce, qui a dirigé l’étude à l’Université de Newcastle. «Réduire les infections infantiles pourraient donc aider à prévenir les pertes d’audition plus tard dans la vie des gens», ajoute-t-il.

En savoir plus
The Newcastle University