June 27, 2022

 

L’Autorité de la concurrence publiera d’un jour à l’autre sa décision relative à l’acquisition d’Audika par William Demant Holding. L’examen de l’impact de cette opération a mis en lumière la présence du groupe danois dans la distribution d’aides auditives en France, notamment via le réseau Audilab.  

 

Dans le cadre de l’examen de l’impact concurrentiel de la prise de contrôle du groupe Audika par William Demant Holding, qui implique deux entreprises du secteur de la santé auditive, l’Autorité de la concurrence a interrogé les acteurs de la filière (concurrents, clients, fournisseurs…) via un questionnaire écrit.

 

Ce questionnaire, que nous nous sommes procurés, demande entre autres si « le groupe William Demant, via Audilab et Auditis, et Audika détiennent des avantages spécifiques » dans les domaines que les clients considèrent comme importants dans le choix d’un centre auditif (par exemple prix, qualité des services, des produits, gammes disponibles, réactivité/flexibilité, services annexes, etc.). Avant même l’acquisition d’Audika, ce document de l’Autorité de la concurrence signifie que le groupe William Demant serait déjà présent dans la distribution d’aides auditives en France, notamment à travers Audilab, le réseau créé par Benoît Roy en 1985, qui compte plus d’une centaine de centres aujourd’hui.

 

Suite à cette information, nous avons contacté la direction de Prodition, la filiale française du groupe William Demant, qui nous a indiqué qu’elle communiquera ultérieurement sur les points soulevés à l’occasion de la prise de contrôle d’Audika, laquelle devrait être concrétisée incessamment sous peu.