December 9, 2019

Le « World Hearing Day » promu par l’OMS se déroule jeudi 3 mars, avec pour thématique le déficit auditif chez l’enfant. A cette occasion, les audioprothésistes sensibiliseront le grand public à la déficience auditive et l’Unsaf (Syndicat national des audioprothésistes) participera à un débat au Parlement européen.

 

Le 1er mars, le Parlement européen accueillera un déjeuner-débat, organisé par l’eurodéputé hongrois Ádám Kósa et l’eurodéputé belge Helga Stevens et intitulé « La déficience auditive. La prise en charge professionnelle vous rend plus intelligent et plus sain. » Luis Godinho, président de l’Unsaf, y participera et y représentera les audioprothésistes français. Cet événement vise à sensibiliser à l’importance des contrôles auditifs et à l’impact clé de l’audioprothésiste sur la capacité des individus à vivre en meilleure santé. Il réunira, autour de conférences traitant des coûts de la perte auditive non traitée et des conséquences du déficit auditif sur le déclin cognitif, des personnalités majeures : Dr Shelly Chadha (responsable du programme Prévention de la surdité et de la déficience auditive à l’OMS), Paul Breckell (Action on Hearing Loss), Sue Archbold (Ear Foundation), Pr Hélène Amieva (INSERM de Bordeaux), Lidia Smolarek-Best (EFHOH), Mark Laureyns (AEA) et Laszlo Gaor Lov́aszy (the United Nations Committee on the Rights of Persons with Disabilities and Hearing).

 

Par ailleurs, le 3 mars prochain, l’ensemble des audioprothésistes français sera à la disposition du public pour pratiquer des repérages des difficultés auditives. Ils l’informeront sur les moyens de protéger son audition et de prise en charge du déficit auditif.