July 18, 2018

Le cabinet Gallileo a réalisé une étude auprès de 450 malentendants non appareillés sur la notoriété et l’image des enseignes d’audioprothèse.

 

Cet observatoire a pour objectif de fournir aux professionnels un outil d’analyse stratégique. 450 personnes de plus de 60 ans, présentant une gêne auditive, même légère, mais n’étant pas équipées, ont été interrogées en novembre dernier pour établir les taux de notoriété, de fréquentation et le score d’image des enseignes* ainsi que la propension des répondants à y faire appel s’ils s’appareillaient. Un très fort écart de notoriété est apparu entre les réseaux les plus connus et les autres : 4 affichent un taux supérieur à 50 % (notamment dans la population ayant d’importants troubles de l’audition) tandis que 9 enseignes se situent en dessous de 10 %. Les enseignes les plus connues bénéficient généralement d’une meilleure image. Les malentendants montrent une envie plus forte d’aller vers celles-ci, s’ils décidaient de porter un appareil. Une information à signaler dans un marché qui se démocratise et dans lequel le rôle de l’ORL reste prépondérant, même s’il n’adresse généralement pas ses patients à un seul audioprothésiste. Dans ce contexte concurrentiel, le travail de positionnement va devenir de plus en plus important dans les prochaines années, estime en conclusion Gallileo.

 

 

* 19 enseignes ont été testées quant à leur notoriété, attractivité et image : Acuitis, Alain Afflelou, Amplifon, Audika, Audilab, Audio 2000, Audio Centrale, Audio Prox, Audionova, Audition Conseil, Audition Mutualiste, Audition Santé, Conversons, Delphis, Dyapason, Entendre, Grand Audition, Krys Audition et Optical Center.