September 20, 2018

Les données recueillies par la compagnie i-surance auprès des porteurs indiquent que l’intérêt pour les offres d’assurance couvrant les aides auditives est supérieur au taux de souscription réel.

 

Selon cette enquête*, 40 % des patients ont déjà subi un sinistre avec leur appareil auditif (perte ou dommage, par exemple) et 54 % d’entre eux expriment le souhait de souscrire une assurance. En pratique, seuls 26 % des porteurs sont effectivement couverts : la majorité y ayant renoncé, toujours selon le questionnaire i-surance, faute d’offre ou parce que celle-ci était trop onéreuse. La compagnie liste alors les facteurs qui permettraient d’augmenter le taux de souscription dans les centres auditifs et notamment: un contrat d’assistance dont le coût serait récupérable au moment du renouvellement de l’appareil sous forme d’avoir (afin de fidéliser le patient), des offres mensualisées ou encore des forfaits comprenant une assurance et d’autres services ou biens (piles)… A condition, cependant, que les conditions générales soient suffisamment claires pour les patients.

 

 

 

* 210 utilisateurs d’aides auditives ont été interrogés via un panel en ligne en mai-juin 2017.