December 11, 2018

La CCI du Lot et l’agglomération de Cahors sont à l’initiative d’un concours destiné aux innovateurs dans les secteurs de l’acoustique et de l’audition. 175 000 euros sont en jeu.

 

Voulant créer une dynamique économique autour de l’implantation, il y a 5 ans, de l’Ecole d’audioprothèse de Cahors (EAC), la Chambre de commerce et d’industrie du Lot s’est associée avec le Grand Cahors pour lancer ce concours destiné à faire venir sur le territoire des entreprises de pointe. Les projets retenus se partageront 175 000 euros, sous forme d’un financement mixte, débloqué progressivement, et assuré conjointement par la CCI, l’agglomération cadurcienne, la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, Initiative Lot (sous forme de prêt d’honneur) et des partenaires privés (banques et assurances). Les lauréats bénéficieront également d’une place dans une pépinière d’entreprise, de l’appui de l’association des experts comptables locale et d’un soutien fonctionnel de la CCI et de l’agglomération si le besoin s’en fait sentir -pour les ressources humaines, par exemple.

Un concours très ouvert

Toutes les innovations dans les domaines de l’acoustique et de l’audition peuvent concourir, quel que soit leur champ d’intervention : mécatronique, objets connectés, systèmes embarqués, outils d’évaluation, solutions de réhabilitation auditive… Elles doivent cependant posséder un potentiel de développement économique, de créations d’emplois et de synergies avec les entreprises et pôles de compétitivité de la région comme l’Aerospace Valley, le cluster industriel Mecanic Vallée ou le pôle de recherche Cancer Bio Santé. Les porteurs de projets doivent s’engager à s’installer sur le territoire de Cahors pour 5 ans. « A long terme, nous souhaitons créer une grappe d’entreprises afin de structurer une filière acoustique-audition autour de l’agglomération », explique Thomas Chardard, président de la CCI du Lot.

Les dossiers de candidatures seront d’abord évalués par un jury d’experts, dont Bernard Fraysse, professeur émérite de la faculté de médecine de Toulouse et référent de l’école de Cahors depuis sa création, fera partie. Et les dotations seront attribuées aux projets retenus par un jury final composé par les institutions organisatrices et les financeurs.

Date limite de dépôt : 31 janvier 2019. Le règlement complet est consultable sur le site du concours.