April 18, 2019

Le cabinet vient de publier une étude sur l’impact du 100 % santé, qui pronostique une hausse de 30 % du nombre d’appareils vendus en 2021.

Sans surprise, l’étude intitulée « Les bouleversements de la distribution d’optique et d’audioprothèses – Nouveaux rapports de forces et recompositions du jeu concurrentiel au sein de la filière à l’horizon 2022 » prévoit que la réforme va modifier en profondeur les règles du jeu dans la distribution en optique et audition. « Dans l’audioprothèse (un marché de 1,3 milliards d’euros en 2018), les volumes de vente vont exploser (+30 % en 2021) et le taux d’appareillage va augmenter de 10 points entre 2019 et 2022 », anticipent les experts de Xerfi-Precepta. Selon leur scénario, les ventes relevant du 100 % santé représenteront alors entre un quart et un tiers du marché (soit deux fois plus qu’en optique). En contrepartie, un recentrage du marché va s’opérer au détriment de l’entrée et du haut de gamme.

Dans ce contexte, pour les acteurs traditionnels de la distribution, la mise en place de nouveaux schémas de synergies est un enjeu majeur aussi bien au niveau du couple optique/audioprothèse qu’au niveau de la fabrication/distribution ou encore du physique/digital. « Pour porter véritablement leurs fruits, ces stratégies nécessitent une approche globale et cohérente : formations et politique qualité, services, innovation, partenariats, réorganisation des formats de points de vente, communication… Et rares sont pour l’heure les opérateurs à véritablement prendre à bras le corps le sujet au-delà d’initiatives parcellaires », explique le cabinet. Son étude indique en outre des bouleversements en cascade chez les fournisseurs comme chez les Ocam. « Les menaces qui planent sur les marges des distributeurs ou, pire encore, sur leur existence, obligent ces maillons aval et amont à se repositionner sous l’égide de groupes puissants. A l’image d’Amplifon ou William Demant, le mouvement d’intégration verticale des fabricants est déjà bien avancé dans l’audioprothèse. Et tout porte à croire que la reproduction de telles stratégies de convergence dans l’optique sera la prochaine étape », précise Xerfi-Precepta.