August 10, 2020

Le réseau souffle en ce mois de janvier ses 5 bougies et franchit la barre symbolique du 100e centre auditif. Il en profite pour réaffirmer son positionnement et sa stratégie de communication.

Nicolas Hilaire a fait partie des tous premiers membres de Sonance Audition, avec son centre de Moirans. Il s’apprête à ouvrir, à Apprieu, le 100e centre du réseau (le 3e pour l’audioprothésiste). L’enseigne fondée en 2015 par Laurent Buri, président et audioprothésiste, Hervé Bouberka, directeur général et Anne-Sophie Buri, directrice adjointe et audioprothésiste, a connu un développement rapide : la moitié des ouvertures jusqu’à présent ont été des créations, avec dans 70 % des cas un audioprothésiste de moins 35 ans à la tête du projet. Le positionnement reste le même, centré sur l’expertise du métier, s’appuyant sur un protocole d’appareillage exigeant et sur une image moderne, tant dans le design que dans l’utilisation des outils numériques. L’organisation met en avant un fonctionnement fluide et transparent dans les prises de décisions collégiales. Le modèle économique est également réaffirmé : les audioprothésistes indépendants signent un contrat d’affiliation avec le réseau (avec une exclusivité locale), ils conservent leur nom en devanture. Sonance s’enorgueillit de n’avoir connu aucune démission depuis sa création. Les fondateurs ont souhaité constituer une équipe homogène, autour des aspects techniques notamment, et soudée par des rendez-vous réguliers, un séminaire annuel, des formations et grâce à un forum et des groupes WhatsApp.

« Aucun virage n’est négocié »

Le réseau annonce aujourd’hui un renforcement de sa communication. « Nous nous exprimons toujours sur les gestes et les actions pointues réalisés par les audioprothésistes et moins sur ce qu’ils vendent, explique Hervé Bouberka. Chez Sonance Audition, cette particularité change tout et permet de se différencier de la concurrence. Malheureusement, c’est le piège dans lequel tombent souvent les audioprothésistes indépendants qui restent isolés, en adoptant la communication des fabricants, ce qui véhicule une image uniforme vis-à-vis des patients. Ne pas confondre communication et publicité ! » L’enseigne a ainsi renforcé sa stratégie web en proposant à ses adhérents de créer leur page dédiée pour acquérir une meilleure visibilité locale ; sa plateforme collaborative permettant, depuis 5 ans, de gérer et planifier des campagnes de communication personnalisées intégrées à l’univers visuel de Sonance. « Aucun virage n’est négocié, nous restons sur cette ligne directe ! Nous offrons aux audioprothésistes, le bénéfice de la force de frappe de notre marque tout en assurant totalement leur indépendance », précisent les fondateurs.