March 30, 2020

Bien que les audioprothésistes aient, par dérogation, la possibilité d’ouvrir leurs laboratoires pour prendre en charge des urgences, ils sont éligibles au dispositif de chômage partiel.

Alors que les audios chefs d’entreprise qui ont lancé les démarches sont en attente de la validation de(s) demande(s) d’activité partielle – vocable officiel désignant le “chômage partiel”- pour leur(s) salariés, certains s’inquiètent d’une possible restriction de ce dispositif. Les services de l’Etat ont confirmé que les audioprothésistes pourraient en bénéficier. Pour rappel, dans les textes officiels, tout comme dans les recommandations des syndicats, l’ouverture des centres auditifs est une possibilité et non une obligation. Dans le but de répondre à des urgences et des cas particuliers, ces ouvertures doivent se faire dans le respect des règles du confinement appliquées sur tout le territoire et des gestes barrières.