September 29, 2020

La 5e Semaine de la santé auditive au travail se déroulera du 12 au 16 octobre 2020, avec pour angle d’attaque la promotion d’environnements de travail durables, préservant à la fois la santé et la productivité des travailleurs.

Les règles qui encadrent les conditions de travail restent marquées par les « connaissances liées à l’industrialisation de l’économie et ne pren[nent] en compte ni les contextes de travail actuels ni l’avancée des connaissances en neurosciences », estime l’association JNA, qui a lancé la Semaine de la santé auditive au travail en 2016. Pour la 5e édition de cette manifestation, elle défendra donc une « nouvelle écologie de santé, prenant soin de contrecarrer les interactions toxiques bruit – audition », dans le « respect des équilibres naturels de l’oreille de l’homme ». Elle relève d’ailleurs que si le télétravail permet de limiter les nuisances induites par les open spaces, par exemple, il n’écarte pas tout risque de sollicitation trop intense du système auditif (visioconférences, musique au casque, etc.). L’association note aussi que, dans les milieux professionnels bruyants, le port d’équipements individuels de protection est toujours vécu comme une contrainte et que certaines catégories de salariés, comme les intérimaires, demeurent souvent moins bien protégés. La grande campagne de prévention sera lancée le mardi 6 octobre. L’association présentera à cette occasion les résultats d’une nouvelle enquête Ifop-JNA.