October 21, 2020

 

La presse grand public relaie ces derniers jours l’information selon laquelle le Covid-19 serait responsable de pertes auditives. Il n’en existe pas de preuve scientifique à ce jour.

 

La publication d’un signalement par des médecins anglais est à l’origine d’une flambée d’articles sur un lien possible entre infection au Covid-19 et pertes auditives, certains allant jusqu’à évoquer une causalité quasi-certaine… Dans une revue de cas (portant sur une personne) publiée hier dans le BMJ Case Reports, trois médecins britanniques décrivent l’apparition d’une perte auditive neurosensorielle brusque chez un patient de 45 ans. Hospitalisé en réanimation pour le traitement du Covid, il a constaté l’apparition d’acouphènes et d’un déficit auditif soudain dans les jours suivant son extubation. Selon les auteurs, aucune étiologie claire n’a été retrouvée, mais le lien avec le Covid-19 est envisagé car l’examen clinique et l’imagerie médicale n’ont pas révélé les causes de la surdité partielle. L’article se contente donc de relever une corrélation entre perte brusque et Covid-19 sévère, sans établir de causalité. Il souligne par ailleurs le taux d’incidence de la perte auditive neurosensorielle soudaine, qui sans être élevé est significatif (5 à 160 cas pour 100 000 au niveau mondial), en dehors de toute pandémie.

Des manifestations rares et pas de preuve

Cette parution fait suite à plusieurs publications scientifiques questionnant le lien entre Covid-19 et perte auditive, chacune trouvant une corrélation, dans un nombre toujours faible de cas – contrairement à d’autres symptômes associés au Covid-19, comme l’anosmie, l’agueusie ou les conjonctivites, qui sont rapidement apparus comme des manifestations courantes chez les personnes infectées. Une étude menée en Egypte s’est penchée sur le cas de 20 personnes entre 20 et 50 ans testées positives mais asymptomatiques : leurs seuils audiométriques étaient moins bons que dans le groupe témoin. Une méta-analyse parue dans l’International Journal of Audiology cet été concluait que le niveau de preuve, concernant le rapport entre Covid-19 et troubles auditifs (pertes en conduction ou neurosensorielles, acouphènes, etc.) était « passable ou médiocre ». Ce même article trouvait, après interrogation de 138 personnes traitées pour Covid-19, autour d’une sur 10 signalant une modification de ses perceptions auditives dans les semaines suivant la maladie.

Des biais nombreux

Tous ces éléments n’établissent aucune preuve que les troubles auditifs soient directement liés à l’infection de Covid-19, même s’il est possible qu’il y ait un rapport : d’autres virus sont connus pour avoir cette conséquence. Les manifestations auditives repérées étant pour l’heure très marginales, des chercheurs plaident pour que des tests audiométriques soient réalisés de façon systématique sur les personnes hospitalisées pour Covid-19. De nombreux biais seront à prendre en considération avant toute conclusion : âge du patient, antécédents, état psychologique, ototoxicité des médicaments administrés… Tous ces facteurs pouvant, on le sait, avoir des effets sur la santé auditive.

 

 

 

 

Crédit photo: @Governor Tom Wolf