May 9, 2021

 

 

Au cours du dernier comité de suivi de la réforme 100 % santé, le Synea a explicité ses convictions sur les télétransmissions des rendez-vous de suivi, le tiers payant et les écarts de remboursements complémentaires entre les deux classes.


Le Syndicat des entreprises de l’audition se réjouit de la tenue régulière de comités de suivi du 100 % santé malgré les conditions sanitaires actuelles. Il a fait connaitre ses positions sur les grands sujets abordés au cours de cette réunion, le 13 avril. A l’unisson avec les autres organisations professionnelles du secteur, le Synea a soutenu auprès du ministre de la Santé que la mise en pratique complète des télétransmissions des rendez-vous de suivi « a été retardée pour des raisons techniques, mais que les consultations de suivi sont, bien sûr, parfaitement réalisées ». Il a inscrit ce sujet dans ses priorités, rappelant « l’importance qu’il attache à cet indicateur, qui permet de donner une transparence sur le travail réalisé par les audioprothésistes ».


Ce comite de suivi a également été l’occasion, pour le Synea de souligner à nouveau son souhait que le tiers payant intégral soit mis en place, pour les régimes obligatoire et complémentaire, « de manière la plus simple possible et pour l’ensemble de notre activité. Tous les patients doivent pouvoir accéder au tiers payant, quel que soit le produit qu’ils achètent, de classe I ou II, et quel que soit le centre dans lequel ils s’équipent, que ce centre adhère ou non au réseau de soins de la complémentaire ». Le syndicat a également rappelé sa préoccupation devant les remboursements des Ocam inférieurs pour la classe II à ceux de la classe I dans 60 % des contrats actuels, selon ses évaluations : il appelle les Ocam à « améliorer rapidement cette situation ».