May 9, 2021

 

Le texte de cette tribune, portée par Pascal Lamy, président du Forum de Paris sur la paix, Natalie Dessay, cantatrice, Christian Hugonnet, président de la semaine du son de l’Unesco et Christine Petit, directrice de l’Institut de l’audition, est co-signée par Fabrice Vigneron, DG de Starkey France.

 

La tribune, publiée dans Les Echos, rappelle de grandes idées portées depuis des années par l’association la Semaine du son et traduite dans la résolution 39 C/49 de l’Unesco sur l’importance du son dans le monde actuel : son rôle crucial dans l’environnement, qu’il soit urbain ou naturel, le caractère délétère de certains usages et de certaines technologies, comme la compression, le lien entre santé auditive et santé publique… Ses auteurs estiment que « le sonore constitue également un formidable espoir technologique et social », qui se manifeste dans les domaines économique, technologique, industriel, artistique. Ils appellent donc à une « initiative, fédératrice et source de progrès et de rayonnement à travers les pays » que la France pourrait prendre en déposant sa candidature auprès du Bureau international des expositions pour l’organisation d’une exposition internationale du son en 2027.

 

Parmi les signataires*, artistes, représentants de l’Etat, élus, médecins, se trouve le fabricant d’aides auditives, Starkey. « Il nous est apparu comme une évidence d’être cosignataire de cette tribune qui place le sonore et l’audition au cœur des enjeux de demain, explique Fabrice Vigneron, son directeur général. Il me semble important que ce message soit porté avec la voix la plus forte possible pour que chacun prenne conscience de son importance. Starkey soutient toutes ces initiatives et y contribue de longue date au travers de ses campagnes “Mieux entendre. Mieux vivre.” auprès du grand public. »

 

 

 

* Bernard Boucault, préfet de région honoraire ; Françoise Benhamou, coprésidente du Cercle des économistes ; Sandrine Bonnaire, actrice ; Etienne Caniard, ancien membre du collège de la Haute autorité de santé ; Jean-Claude Casadesus, chef d’orchestre ; Michel Cymes, ORL ; Lionel Collet, conseiller d’Etat, praticien hospitalier ; Costa-Gavras, cinéaste ; Nicolas Curien, ancien numéro membre du CSA ; Jérôme Doncieux, fondateur de ETX Studio ; Laurence Equilbey, cheffe d’orchestre ; Mathias Fink, professeur à l’ESPCI Paris ; Cynthia Fleury, philosophe psychanalyste ; Bernard Fraysse, président de la société mondiale d’ORL ; Jean-Michel Jarre, auteur-compositeur-interprète ; Jean-Michel Klein, président de la Société française d’ORL ; Janine Langlois-Glandier, présidente du Forum Médias Mobiles ; Alain Londero, ORL ; Philippe Laurent, maire de Sceaux, secrétaire général de l’association des maires de France ; Ibrahim Maalouf, trompettiste et compositeur ; Frank Madlener, directeur de l’Ircam ; Marc Minkowski, chef d’orchestre ; Catherine Morin-Desailly, sénatrice, présidente de l’Association française des orchestres ; Pablo Katz, président de l’Académie d’architecture ; Nawal Ouzren, directrice générale du laboratoire Sensorion ; Michel de Rosen, président de groupe Faurecia ; Jean-Noël Tronc, président de la Sacem ; Fabrice Vigneron, directeur général de Starkey France et Laurent de Wilde, jazzman et écrivain.