October 26, 2021

 

 

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) inclut une mesure pour faciliter l’accès à la complémentaire santé solidaire (CSS, anciennement CMU-C) et limiter le non-recours actuellement fréquent.

 

S’il est adopté en l’état – son parcours législatif doit commencer le 12 octobre-, le PLFSS 2022 mettra en place une automatisation de la CSS pour les nouveaux allocataires du RSA (revenu de solidarité active) : sauf opposition de sa part, tout nouvel inscrit dans ce dispositif accèdera à la complémentaire santé solidaire sans autre démarche. En effet, les bénéficiaires actuels remplissent quasi systématiquement les critères mais ne font pas toujours la demande. Parallèlement les personnes touchant le minimum vieillesse (ASPA) seront présumées avoir droit à cette couverture et les documents afférents leur seront systématiquement adressés. Le gouvernement vise des taux de recours à la CSS de 95 % pour les allocataires du RSA et de 75 % pour ceux de l’ASPA à l’horizon 2025.

 

Pour rappel, les prises en charge en audio pour les bénéficiaires de la CSS sont les suivantes, tous les 4 ans : 800 euros par oreille pour les plus de 20 ans, 1400 euros par oreille pour les moins de 20 ans. L’audioprothésiste doit proposer au moins un        appareil dans les limites de ces tarifs. L’allocataire a la possibilité de choisir    une aide auditive à prix libre, en s’acquittant de la différence.