October 26, 2021

 

 

En préambule au déplacement du ministre de la Santé dans un centre Amplifon ce vendredi 1er octobre, son cabinet a communiqué les chiffres lui paraissant les plus significatifs de la réussite du 100 % santé.

 

Le cabinet du ministre se félicite de l’impact de la réforme en termes d’augmentation des volumes (+ 83 % par rapport à 2019), avec des prises en charge par l’Assurance maladie obligatoire qui ont augmenté de 279 millions d’euros, soit une augmentation des dépenses remboursables de 144 %. L’augmentation ne porte pas seulement sur le panier sans reste à charge mais aussi sur la classe II, en hausse de 30 % en volume sur le 1er semestre 2021, comparé à 2019. Le cabinet d’Olivier Véran considère que le 100 % santé a trouvé son public, permettant de répondre à des besoins non satisfaits auparavant.

 

40 %, une proportion à maintenir

Le ministère affirme que le taux de 40 % d’aides auditives correspond aux objectifs de la réforme – on parlait plutôt de 20 % minimum en 2018 – et estime que ce pourcentage est un « bon équilibre » et qu’il sera vigilant quant au maintient de cette proportion. Hors CSS, le taux de classe I est de 37 %.

 

Des prix en baisse, dans les deux classes

Toutes classes confondues, le prix moyen des aides auditives est en baisse de près de 13 % en 2021, passant de 1 480 euros avant la réforme à 1 290 euros. Sur les appareils à prix libre, le ministère observe « une stagnation voire une légère baisse » et s’en réjouit.

 

Peut mieux faire sur les télétransmissions et le tiers payant

En 2020, moins de 20 000 rendez-vous de suivi audioprothétique ont été télétransmis. Depuis le début de l’année, ce chiffre est passé à plus de 100 000, montrant que les audioprothésistes s’y mettent et « jouent le jeu ». Le cabinet d’Olivier Véran indique qu’il sera très vigilant sur ce point. Il relève également qu’au 2e trimestre 2021, sur les appareils vendus en classe I, le tiers payant a été pratiqué dans 56 % des cas, loin de l’objectif fixé de 100 % à fin 2021.