May 20, 2022

 

 

Une première étude scientifique étayée vient expliquer comment le virus Sars-Cov-2 peut infecter les cellules de l’oreille interne. Elle incite à renforcer la surveillance audio-vestibulaire des patients touchés par le Covid-19.

 

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et du Massachusetts Eye and Ear (centre de recherche universitaire et de traitement dans les domaines de la vision et de l’audition) ont réussi à montrer le mécanisme cellulaire à l’œuvre dans une infection de l’oreille interne par le Sars-Cov-2. Depuis le début de la pandémie, l’apparition de symptômes auditifs ou de troubles de l’équilibre chez des malades du Covid a laissé penser que l’oreille pouvait être atteinte mais sans que cela soit jamais démontré.

 

Les auteurs de l’étude – qui travaillaient déjà sur les infections de l’oreille interne – ont créé un modèle cellulaire, à partir de lambeaux de peau modifiés grâce à des cellules souches afin de reproduire les tissus présents dans l’oreille interne : cellules ciliées, cellules de soutien, fibres nerveuses… Ils ont également pu disposer d’échantillons directement prélevés dans l’oreille interne. Les scientifiques ont observé que certaines cellules de l’oreille interne possèdent les protéines qui permettent au virus de fusionner avec elles, et donc de les infecter. Il peut donc bien s’attaquer à l’oreille. Cette démonstration porte avant tout sur des zones impliquées dans la perception des mouvements et l’équilibre. Il n’a pas été possible d’en avoir la certitude pour les cellules ciliées cochléaires mais des expérimentations sur modèle animal laissent penser que le même mécanisme de contamination pourrait se produire à ce niveau. Ces découvertes permettraient d’expliquer les symptômes rapportés par des patients atteints par le Covid.

 

Si cette recherche constitue une avancée dans la compréhension de l’infection, elle ne dit rien de l’incidence des problèmes d’audition ou d’équilibre parmi les patients touchés. « Nos résultats invitent à porter une attention accrue aux symptômes audio-vestibulaires chez les personnes exposées », affirme Konstantina Stankovic, la co-autrice de l’article, qui dirige le département d’ORL à l’école de médecine de l’université de Standford. Les chercheurs espèrent utiliser leurs modèles cellulaires pour tester des traitements contre les infections de l’oreille interne causées par le Sars-Cov-2 mais aussi par d’autres virus.

 

Crédit photo: Christine Daniloff – MIT

 

*Direct SARS-CoV-2 infection of the human inner ear may underlie COVID-19-associated audiovestibular dysfunction, Minjin Jeong, Karen E. Ocwieja, Dongjun Han, P. Ashley Wackym, Yichen Zhang, Alyssa Brown, Cynthia Moncada, Andrea Vambutas, Theodore Kanne, Rachel Crain, Noah Siegel, Valerie Leger, Felipe Santos, D. Bradley Welling, Lee Gehrke et Konstantina M. Stankovic. Communications Medicine, octobre 2021.
Recherche financée par les National Institutes of Health et les fondations : Remondi, Nancy Sayles Day et Barnes.