August 12, 2022

 

 

Appareillé depuis plusieurs années, l’ambassadeur de la marque Phonak rencontrait encore des difficultés dans sa pratique sportive. Il témoigne de l’apport de ses nouvelles aides auditives.

 

Paradoxalement, ce n’est pas lorsqu’il pratique le surf de grosses vagues que Dany Mingas a le plus besoin de ses aides auditives : « le bruit du déferlement de la vague et du jet ski sont tels que je suis à égalité avec les autres pratiquants. Personne n’entend rien et on communique par signes », explique-t-il. En revanche, il avait besoin d’appareils lui permettant de suivre les entraînements intensifs auxquels il se soumet avant d’aller en mer. « C’est un vrai problème dans la mesure où l’on passe d’un environnement sonore normal à une bouillie confuse de bruits, très perturbante et assez stressante, par exemple quand je cours dans la forêt ». L’ambassadeur Phonak explique que ses Audéo Life, tout en ayant la même technologie que ses Naida Paradise (dont la connectivité, les conversations mains libres), possèdent un revêtement en parylène qui agit comme une barrière étanche : « avant je devais enlever mes appareils à cause de la sueur qui pouvait les endommager, résultat quand je faisais du vélo, les voitures que j’entendais arriver au dernier moment me stressait. Quand je pratiquais un sport collectif (beach volley, foot), je perdais le sel de ces sports : la convivialité… » Il souligne également la possibilité de se doucher avec, après une séance de cardio ou de cross fit. « Mais le plus beau à mes yeux, c’est de pouvoir me baigner dans la piscine avec mon fils et ma fille. Je peux jouer avec eux tout en entendant leurs rires, et ça, c’est vraiment magique », conclut-il.

Le témoignage en vidéo de Dany Mingas a été publié sur la page YouTube de Phonak France.

 

Photo : Paul Lavoine