Publié le 28/05/2024

 

Dans un communiqué mis en ligne ce jour, la fédération étudiante (Fnea) juge que les mesures annoncées par les représentantes de la DGOS et de la Cnam au Congrès des audioprothésistes constituent « une avancée majeure pour l’avenir de la profession ».

 

La Fnea salue, tout naturellement, l’annonce de la future réingénierie du diplôme, pour laquelle elle milite depuis sa création. On rappelle qu’elle a publié l’an dernier une contribution étayée à ce projet – vous pouvez en retrouver les grandes lignes dans notre article. Elle se réjouit que les travaux commencent en 2025 pour une mise en application en 2026. Ces décisions « répondent aux attentes des étudiants et professionnels du secteur, en renforçant la qualité de la formation et en adaptant notre profession aux besoins de la population ». La fédération est également satisfaite « des engagements pris pour la définition de règles professionnelles et l’harmonisation des critères d’évaluation pour les diplômés étrangers, particulièrement ceux formés en distanciel en Espagne », « mesures cruciales pour garantir une pratique uniforme et de haute qualité sur l’ensemble du territoire ».

Par ailleurs, la Fnea se déclare en accord avec le Syndicat des audioprothésistes concernant la création d’un Ordre. Elle se dit « déterminée à travailler en étroite collaboration avec le ministère de la Santé, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, ainsi que les organisations professionnelles telles que le CNA et le SDA ».

Retour à la liste des articles

Les immanquables

Titre

Aller en haut