September 17, 2021

 

Comment mieux prendre en charge et prévenir les troubles de l’audition, pour une plus grande autonomie d’une population vieillissante ? Tel était le fil rouge de la table-ronde du Congrès qui s’est déroulé du 3 au 5 avril à Paris. Un débat sous contrainte budgétaire.

 

Un consensus s’est rapidement établi entre les participants à propos de la nécessité d’une prise en charge précoce et efficace pour une plus longue autonomie des patients. Point de désaccord du moins d’achoppement : l’amélioration de la prise en charge par la Sécurité Sociale ou les complémentaires alors que l’environnement financier et budgétaire est «difficile.» Et c’est un euphémisme…
«Le prochain Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale sera compliqué», a souligné Olivier Veran, député PS de l’Isère, membre de la commission des affaires sociales de l’Assemblée Nationale.
Nous ne sommes pas là pour demander plus d’argent à la Sécu mais pour mettre en place un système qui coûtera moins cher», a tenu à préciser Luis Godinho, considérant que la prévention est un investissement. Le président de l’Unsaf a défini ses propositions comme «accessibles
Il a ainsi considéré que se mettre au niveau de la Belgique coûterait 200 millions d’euros soit «1% des dépenses du médicament.» Il a aussi plaidé pour un doublement du remboursement des complémentaires à 800 euros et la création d’un «plancher de remboursement.» Luis Godinho a parallèlement réitéré sa proposition de forfait à 700 euros pour une aide numérique de classe C garantie 4 ans dans le cadre de la CMU.
Qu’en pensent les mutuelles ? Jean-Martin Cohen-Solal, délégué général de la Mutualité Française, a répondu «ne pas être opposé à la mise en place de tarif minima» tout en évoquant «la nécessité de tarifs plafonds.» «Nous ne sommes pas fermés à cela au contraire, mais ne brûlons pas les étapes», a-t-il ajouté.
Alors qu’Olivier Veran, a conclu son intervention par une volte-face polémique en relançant le débat sur la différenciation entre la prestation et l’aide auditive, dans le cadre des remboursements.

Base et montant du remboursement, gamme d’aides auditives. Il reste du grain à moudre…

 

Compte-rendu complet dans le prochain numéro de l’Ouïe Magazine.
Photo. De gauche à droite : Luis Godinho, président du syndicat national des audioprothésistes (Unsaf), Olivier Veran, député PS de l’Isère membre de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, Jean-Martin Cohen-Solal, délégué général de la Mutualité Française, Éric Bizaguet, président du Collège national d’audioprothèse (CNA), professeur Bruno Frachet, président d’«Agir pour l’Audition», ORL à l’Hôpital Rothschild à Paris.