August 12, 2022

 

Après Tchin-Tchin et NextYear, l’enseigne duplique à l’audio son offre Win-Win, lancée en optique il y a presque un an. Bien décidée à booster son maillage, elle s’apprête par ailleurs à recruter des audioprothésistes espagnols. Alain Afflelou veut également convaincre les pouvoirs publics de la nécessité de former davantage de diplômés.

 

Win-Win Audio c’est, à partir de 39€ TTC/mois (pour des appareils d’entrée de gamme) et pendant 48 mois, deux aides auditives, leurs accessoires (piles, embouts et produits d’entretien), le SAV (réglages, contrôles et réparations) et le remplacement d’un appareil dans le cadre d’un sinistre pendant cette période. Cette offre est valable sur tous les types d’appareils, qui peuvent bénéficier d’une prise en charge classique par l’Assurance maladie et les complémentaires santé. Le différentiel entre le prix des appareils seuls et la somme totale engagée est de 1 800€. Win-Win Audio fait l’objet d’une campagne TV jusqu’à avril, avant une vague de communication dans la presse magazine nationale d’avril à mai.

 

« Il y a de la place pour 2 000 points de vente supplémentaires »

Alain Afflelou Acousticien annonce, sur 2015, un CA de 19 millions d’€ TTC, en hausse de de +45% (+25% à surface comparable). Au 31 décembre 2015, l’enseigne (2ème derrière Audika en notoriété spontanée et assistée, selon une étude Arcane) comptait 127 centres (exclusifs ou corners en magasins d’optique) en France et 30 en Espagne. Fin 2016, elle espère réunir 160 à 190 points de vente dans l’Hexagone. « Les objectifs initiaux laissant supposer un développement plus rapide n’ont pu se réaliser, l’unique raison étant le manque d’audioprothésistes diplômés. Il semblerait que les pouvoirs publics, sensibilisés à ce problème, envisageraient des solutions pour y remédier. Je suis persuadé que les choses vont changer, notamment parce qu’il y a des emplois à créer », explique Alain Afflelou, convaincu « qu’il y a de la place pour 2 000 points de vente supplémentaires » dans notre pays. Il rencontrera en ce sens le ministre de l’Economie Emmanuel Macron le 25 mars. Mais, en attendant une hypothétique évolution de la réglementation, le groupe met sur pied ses propres solutions : « Nous allons recruter des audioprothésistes espagnols, qui n’ont pas d’emplois dans leur pays où il y a 34 écoles, et les former à la langue française », annonce le dirigeant. Ces professionnels permettront notamment d’ouvrir plus souvent certains corners qui ne fonctionnent qu’à temps partiel : « si tous nos points de vente étaient ouverts à temps plein, notre chiffre d’affaires progresserait selon nos calculs de +63% », argumente Alain Afflelou.

 

Des lunettes offertes pour un appareillage acheté

Pour booster l’activité de ses centres audio, le groupe va par ailleurs accentuer les synergies avec ses magasins d’optique. Prochainement, les clients y achetant des lunettes se verront offrir une remise substantielle pour l’achat d’aides auditives. Egalement, les patients achetant des appareils dans un centre Alain Afflelou Acousticien bénéficieront quant à eux d’une paire de lunettes progressives gratuite.