August 9, 2022

 

Christian Saout a été nommé par la Ministre de la santé, après la défection d’un autre présélectionné.

Les associations de patients avaient fait entendre leur mécontentement et Christian Saout lui-même s’en était indigné lors de la table-ronde politique du Congrès de l’Unsaf : le nouveau collège de la Haute autorité de santé ne devait compter aucun porte-parole des malades… Le délégué général du CISS, récemment devenu Union nationale des associations agréées du système de santé, a finalement été nommé par le ministère de la santé, en remplacement de l’économiste de la santé Gérard de Pouvourville, qui s’est désisté. Les deux autres membres désignés par la Ministre sont la directrice générale de l’offre de soins, Anne-Marie Armanteras de Saxcé et le pharmacologue Christian Thuillez.

Le collège de la HAS, qui fixe les grandes orientations en matière de santé et a un rôle dans l’évaluation des médicaments, par le biais de ses commissions, se compose en outre d’Isabelle Adenot, présidente du Conseil national de l’ordre des pharmaciens (nommée par le président du CESE), de l’infectiologue Elisabeth Bouvet (nommée par le président de l’Assemblée nationale) et de Cédric Grouchka, ancien conseiller Santé à Matignon (nommé par le président du Sénat).