December 10, 2019

Audition Conseil, Dyapason et Entendre lancent un projet commun d’information sur les spécificités de leur modèle, sous forme de fédération.

 

Alors que la réforme du 100 % santé consacre l’audioprothésiste comme un vrai professionnel de santé, cette nouvelle fédération vise à mettre en lumière les atouts de ceux qui exercent leur profession en indépendant : « liberté, confraternité, responsabilité, engagement, entrepreneuriat, investissement dans la réputation professionnelle, proximité, participation à la vie économique locale, autonomie financière… », liste le communiqué cosigné par Audition Conseil, Dyapason et Entendre.

 

Les trois enseignes mettent aussi en avant l’expertise des audios indépendants, qui placent « l’humain au cœur de la réussite » de l’accompagnement des malentendants : « continuité de leur prise en charge, disponibilité, implication dans leur satisfaction dans la durée, intérêt du patient avant l’intérêt économique, liberté des choix prothétiques, de l’équipement de travail, des programmes de formation… »

 

La fédération créée par ces réseaux s’appuie sur une charte commune en cinq points :

  1. La liberté de la prise en charge du patient dans le respect des obligations légales (devis, tests, suivi…)
  2. La liberté complète du choix des fabricants, sans quotas imposés
  3. La liberté de céder son entreprise ou de quitter l’enseigne
  4. Des audioprothésistes associés à la gouvernance de l’enseigne
  5. Une information responsable, honnête et éthique

 

Cette structure a vocation à accueillir les autres enseignes nationales d’audioprothésistes indépendants qui partagent ses valeurs. Elle présentera ses premières actions en début d’année 2020.