July 27, 2021

 

A l’écoute du terrain, L’Ouïe Magazine a pris des nouvelles de quelques audioprothésistes, installés dans diverses régions de France. Ces instantanés de confinement nous donnent un aperçu des problématiques rencontrées en ce printemps si particulier… Ils nous parlent de présent et d’avenir, non sans point d’interrogation mais avec une belle dose d’optimisme. Aujourd’hui, nous allons voir Stéphane Le Strat, audioprothésiste au Pays Basque.

Stéphane Le Strat et son épouse ont fermé les portes des 5 centres Sonance Audition qu’ils chapeautent à Bayonne, Hasparren, Dax, Peyrehorade et Labenne et mis leurs 6 collaborateurs en chômage partiel. « C’était la décision la plus prudente compte tenu du profil à risque des patients : nous ne pouvions pas les recevoir dans de bonnes conditions de sécurité. Les appels sont transférés sur mon portable ainsi que sur celui de l’un de mes collaborateurs, qui ne fait que du conseil téléphonique. »

 

Les bobos d’un quotidien chamboulé

 

Avec des patients coincés à leur domicile, des petits aléas, qui ne seraient pas des problèmes en temps normal, deviennent très ennuyeux : « certains patients se retrouvent complètement désemparés pour un changement d’écouteur, un nettoyage de filtre qui n’a pas été fait correctement… ». L’audioprothésiste a donc décidé de faire des permanences pour les urgences, quelques heures par semaine, dans 3 de ses centres. « La semaine dernière, j’ai reçu deux personnes cophotiques unilatérales, qui sans leurs appareils sont coupées du monde. J’ai fait ces interventions en laissant un quart d’heure entre chaque patient, sans contact, en gardant les distances et après avoir vérifié par téléphone que la personne ne présentait pas de symptôme. Il me reste des masques chirurgicaux, ce qui me permet de me protéger et de protéger les patients. »

 

Solutions de proximité

 

Et pour répondre aux pannes, Stéphane Le Strat n’a pas eu à faire appel au service après-vente des fabricants : « j’ai pu fournir, en prêt, des aides auditives Unitron que j’utilise habituellement pour les essais, en les reparamétrant. Les personnes sont beaucoup à domicile, dans des environnements sonores très calmes : il n’y a donc pas de problématique majeure de réglages. »  Quant aux piles, l’un des motifs d’appel les plus fréquents, il avait anticipé en contactant les pharmacies à proximité de ses trois centres principaux pour vérifier qu’elles avaient des stocks. Il peut ainsi leur adresser les patients de la zone. « J’ai également fait des envois de piles par la poste et j’en ai parfois déposé dans la boîte aux lettres de patients », ajoute l’audio.


confinement Stéphane Le Strat témoignage

Confinement… Et après ?

 

« Les 15 premiers jours, j’ai été très occupé du point de vue administratif : échanges avec les comptables, avec la banque, demandes de chômage partiel. Je m’occupe de mettre en place, pour après, les formations que nous avions décidées, comme les premiers secours, pour tous. Sous réserve, l’une de nos jeunes collaboratrices doit suivre pendant le confinement une formation par Skype, sur la gestion des sites internet et réseaux sociaux. » Pour Stéphane Le Strat et ses collaborateurs, la reprise s’annonce très active : leur agenda sera rempli pour les deux premières semaines avec tous les rendez-vous prévus avant le confinement et décalés. « Plein d’interrogations restent en suspens. Aura-t-on beaucoup d’appels ? Combien de temps faudra-t-il pour relancer la machine ? Pour les congés d’été, on sera peut-être contraint de les limiter, sans vouloir pénaliser les salariés, qui auront besoin d’un bon bol d’air… Comme nous n’avons pas de visibilité sur la fin du confinement, il est difficile de se projeter ou de mettre des choses en place. Je reste malgré tout optimiste dans la mesure où des traitements sont en cours d’évaluation, je croise les doigts pour qu’un protocole médicamenteux efficace soit trouvé ! »

 

 

 

Retrouvez tous nos instantanés de confinement:

#2 Charles-Alexis Gasnier pense aux patients qui auront le déclic pendant le confinement

#3 Florent Juan se concentre sur le temps long

#4 Sandra Amégée prend des forces en attendant la reprise

#5 Vanina Decelle entretient le lien social

#6 Marie-Sophie Janssen ne veut pas laisser tomber ses patients

#7 Damien Passerat définit des mesures barrières rassurantes pour la fin du confinement

#8 Appareillage à distance : Yves Lasry teste la première solution globale