January 28, 2021

 

La Mutualité française inaugure son 1er fonds, dont la stratégie d’investissement accordera autant d’importance à l’impact social et environnemental créé par l’activité qu’au rendement financier.

 

Mutuelles Impact a pour mission de développer les entreprises à fort impact social et environnemental, dans l’optique de répondre aux défis actuels : inégalités d’accès aux services de santé, bien vieillir, autonomie des personnes handicapées, déserts médicaux…  Le fonds est géré par XAnge (groupe Siparex) et Investir&+, sélectionnés par appel d’offres. 45 souscripteurs – la FNMF et 44 mutuelles membres de la fédération – achèvent leur première levée de fonds, avec un objectif final de 100 millions d’euros, à atteindre en 2021. Les premiers investissements sont en cours de réalisation, précise la Mutualité française, qui liste les secteurs d’intervention ciblés : l’organisation de l’activité des professionnels, l’accompagnement des patients et des aidants, l’accès aux soins, la prévention et l’éducation à la santé. Le fonds Mutuelle Impact aura notamment pour objectif de créer des synergies entre les mutuelles et les entreprises financées. Les nouvelles solutions qu’elles élaboreront pourront être intégrées dans les garanties des mutuelles ou déployées dans les établissements mutualistes.

Enfin, côté critères de sélection, les entreprises financées seront prioritairement françaises, non cotées sur les marchés financiers règlementés. Il pourra s’agir de jeunes sociétés innovantes, souhaitant changer d’échelle, ou de structures plus matures, engagées dans un processus de transformation. Elles seront accompagnées suivant 4 axes, liés à la transition sociale et écologique : l’impact social du projet et l’accessibilité pour les personnes les plus fragiles, l’impact environnemental, le partage de la valeur et de la gouvernance. « Ce fonds d’investissement est une des contributions du mouvement mutualiste au plan de relance économique pour consolider un secteur d’activité au fondement de la cohésion sociale », a expliqué Thierry Beaudet, président de la Mutualité française.