July 28, 2021

 

 

A la fin du journal de 20 heures, sur TF1 le 20 janvier, Alexia Mayer a indiqué par erreur que les rendez-vous paramédicaux étaient soumis au couvre-feu. Des représentants de plusieurs professions paramédicales ont vigoureusement réagi et la journaliste a rectifié les informations données, dans une nouvelle chronique hier soir.

 

Dans la partie consacrée aux questions des téléspectateurs du JT présenté par Gilles Bouleau sur TF1, Alexia Mayer a répondu mardi soir à l’interrogation suivante : « Ai-je le droit de me rendre à un rendez-vous médical ou paramédical après 18h ? ». Elle a par erreur indiqué : « C’est possible, s’il s’agit d’une urgence et si votre rendez-vous ne peut pas être assuré à distance. Si vous avez 40 de fièvre, vous pouvez aller voir votre médecin. Mais si vous avez pris rendez-vous chez l’orthophoniste ou l’ostéopathe il y a un mois, là il faut avancer l’horaire pour être rentré chez vous à temps ».

 

Cette réponse a déclenché de vives réactions sur Twitter, en particulier de la part de la Fédération nationale des orthophonistes, de représentants des masseurs-kinésithérapeutes, mais aussi du président du Syndicat national autonome des orthoptistes. Tous dénoncent une information erronée puisque les consultations des professionnels de santé et la distribution de produits de santé ne sont pas soumises au couvre-feu, comme nous vous l’indiquions la semaine dernière. On notera par ailleurs que la chroniqueuse de TF1 fait une confusion entre des professions paramédicales – les auxiliaires de santé tels que définis par le Code de la Santé, dont les audioprothésistes font partie – et d’autres professionnels du soin, comme les ostéopathes, qui ne relèvent pas de cette catégorie.

 

Ces alertes ont amené la journaliste de TF1 à reprendre intégralement la question au cours du JT du 20 janvier, en indiquant bien que les consultations paramédicales étaient possibles après 18 heures et qu’il appartenait aux professionnels de santé d’évaluer l’opportunité de différer ou non un rendez-vous. Précision importante, la version pdf de l’attestation dérogatoire de déplacement précise désormais comme motifs: « consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé ».