September 19, 2021

 

Au « management participatif », Florent Juan, co-dirigeant du groupe Pastel Audition, préfère le terme de « collaboratif ». Il nous donne les conseils tirés de son expérience pour manager efficacement une équipe dans un centre auditif de petite taille.

1. L’espace restreint a un avantage : c’est un excellent poste d’observation. Il permet de voir vos équipes à l’œuvre et de leur faire un retour positif « en temps réel ».


2. Mettez en avant les succès de vos collaborateurs plutôt que vous attarder sur leurs échecs. Chercher un coupable et ressasser les erreurs n’a jamais contribué à rendre une équipe meilleure.


3. Dans un petit espace, la bonne ambiance est essentielle. Cultivez-la par de petites attentions au quotidien (petits-déjeuners, moments festifs informels…).


4. Passez du temps avec les plus jeunes. Cette génération attend un retour régulier de la part de ses managers. Elle a besoin d’être nourrie pour progresser. A défaut, ces jeunes n’hésiteront pas à aller voir ailleurs.


5. Certaines décisions sont du ressort du chef – cela, les collaborateurs le comprennent très bien – mais d’autres doivent être le fruit d’une décision commune. Plus qu’un management « participatif », je suis pour un management « collaboratif ».


6. Pour tirer le meilleur parti des personnalités variées qui composent votre équipe, construisez avec elle un objectif commun. Les différences sont une force quand tout le monde avance dans la même direction. Elles deviennent un handicap dès qu’il y a conflit.


7. Penser que l’on n’a pas besoin de se parler parce « qu’on est ensemble toute la journée » est une erreur. Certes, on se dit rapidement des choses entre deux clients, est-ce qu’on s’écoute vraiment ?


8. Accordez 30 minutes à chaque collaborateur, de manière individuelle, par semaine. Ce temps d’échange qui lui est dédié est aussi important pour lui que pour vous. N’oubliez pas que les « signaux faibles » viennent du terrain et des clients : or, ce sont vos collaborateurs qui les perçoivent en premier. Cet échange est un temps d’écoute réciproque.


9. Un manager ne doit pas être avare de son temps.


10. Le principal frein au management collaboratif, c’est l’ego du chef d’entreprise !