July 30, 2021

 

 

Le rapport de la mission d’information de l’Assemblée nationale sur la formation des professions paramédicales, déposé et présenté par la députée Annie Chapelier, fait des propositions pour leur réingénierie, dans la continuité de celles de ses prédécesseurs.

 

L’universitarisation des diverses formations est nécessaire pour se conformer au cadre européen des accords de Bologne, qui posent les principes du système licence-master-doctorat (LMD). De nombreux travaux parlementaires plaident, depuis plus de 10 ans, pour réformer le système français afin qu’il soit structuré suivant ce modèle pour toutes les filières paramédicales. Le rapport présenté par Annie Chapelier à la commission des Affaires sociales de l’Assemblée, enfonce le clou.

 

Pour la formation en audioprothèse, la question de l’universitarisation est partiellement réglée, chaque école étant rattachée à une faculté – c’est loin d’être le cas dans toutes les filières paramédicales. Le secteur audio est cependant directement concerné par plusieurs propositions formulées dans le rapport. Tout d’abord la reconnaissance officielle du grade licence à l’issue des 3 années de préparation au diplôme d’Etat (les ergothérapeutes, pédicures, orthoptistes, par exemple, bénéficient déjà de ce grade). L’audioprothèse fait aussi partie des formations dont les programmes n’ont pas été revus depuis plusieurs décennies et devraient l’être : ils datent de 2001, souligne le rapport (1998 en optique, 1972 pour les orthoprothésistes et podo-orthésistes !). Dans le cadre du Ségur de la santé, la réingénierie des professions paramédicales a été lancée et doit aboutir fin 2022, sous le pilotage de la Direction générale de l’offre de soins.

 

Plus généralement, le rapport préconise de clarifier la gouvernance des formations paramédicales, en les plaçant exclusivement sous la tutelle des ministères de la Santé et de l’enseignement supérieur et de la recherche, mais aussi de systématiser une évaluation, à échéance régulière et en concertation avec les représentants des professions, des référentiels d’activité et des maquettes de formation.