January 26, 2022

 

 

Le groupe danois annonce une croissance organique à 2 chiffres depuis le début de l’année, par comparaison avec 2020 (un grave incident informatique survenu en 2019 ne permet pas à Demant de se référer à cette année-là).

 

L’entreprise attribue la solidité de sa rentabilité à celle de sa division “Hearing Healthcare” (fabrication et distribution d’aides auditives, implants, matériel de diagnostic) et ce, malgré l’arrêt temporaire des ventes de nouveaux implants cochléaires Oticon Medical dans le cadre d’une action correctrice volontaire. Le segment “Communication” en revanche (casques de marque Epos) devrait connaître une baisse du chiffre d’affaires de 10 % au second semestre 2021, en comparaison du premier. Globalement, le groupe s’attend à une croissance annuelle proche des « niveaux normaux », c’est-à-dire entre 4 et 6 %, malgré l’impact négatif des coûts du fret et des composants.

 

Sur le marché des aides auditives, le développement du chiffre d’affaires est lié à l’augmentation des volumes, en particulier aux Etats-Unis, grâce au succès des produits phares Oticon More et Philipps HearLink, précise le groupe. En Europe, cette croissance repose principalement sur le Royaume-Uni et sur la France où l’impact de la réforme 100 % santé continue à se faire sentir, « plus longtemps que prévu », souligne Demant. Les tendances sont orientées de la même façon pour la distribution des appareils auditifs.