January 18, 2022

 

 

Le médecin ORL et conseiller d’Etat Lionel Collet a été nommé en décembre à la tête de cette nouvelle institution chargée de déployer la certification périodique des professionnels de santé disposant d’un Ordre.

 

Le Conseil national de certification périodique a été créé par ordonnance au cours de l’été dernier (en application de la loi de 2019 sur l’organisation et la transformation du système de santé). Sa mise en place s’inscrit dans une réforme visant à assurer une re-certification régulière et indépendante de tout lien d’intérêt pour les professionnels de santé ayant un Ordre. Cette mesure a pour but l’actualisation des connaissances et compétences et l’amélioration des pratiques professionnelles. Concrètement, cette obligation s’appliquera, à compter du 1er janvier 2023, aux médecins, chirurgiens-dentistes, sages-femmes, pharmaciens, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes et pédicures-podologues, tous les 6 ans.

Le Conseil national de la certification périodique a pour mission de définir la stratégie, la promotion, le déploiement et les orientations scientifiques de ce nouveau système. Les référentiels de formation et de certification sont confiés aux conseils nationaux ; le contrôle du respect des obligations revient aux Ordres. Les détails concernant la gouvernance du dispositif, le système d’information, le financement, les modalités pratiques de contrôle sont toujours en cours d’élaboration, mais le Conseil a désormais un président, en la personne de Lionel Collet, nommé par arrêté publié le 17 décembre dernier. Le professeur Collet est engagé de longue date dans la réflexion sur ces sujets et la défense du principe de re-certification périodique (au-delà même des professions de santé avec Ordre).