May 24, 2022

 

 

Dans un communiqué titré “Prescription d’appareillages auditifs : c’est une blague ?”, le syndicat de médecins généralistes MG France répond au CNP d’ORL, en maniant l’ironie.

 

Pour mémoire, le Conseil national professionnel d’ORL avait jugé, dans un communiqué publié la semaine dernière, que prolonger le droit de primo-prescription d’aides auditives pour les généralistes non spécifiquement formés en otologie, y compris concernant les enfants malentendants de plus de 6 ans, était « une dérégulation » et un « choix coupable » des pouvoirs publics.

 

L’organisation professionnelle MG France a peu goûté cette prise de position et lui a répondu par un court texte assez cinglant. Elle estime que la mise en place de la formation obligatoire en otologie médicale, pour les généralistes souhaitant primo-prescrire des aides auditives, « revient en pratique à compliquer l’accès aux soins des patients âgés ». « Peut-être les ORL s’ennuient-ils ? », persiffle le communiqué. Il rappelle le succès du 100 % santé en audiologie: 2 fois plus de personnes appareillées entre janvier et juin 2021, et nettement plus qu’avant la pandémie. Et il déplore en sous-texte le mépris des ORL : « Hélas, comme c’est dommage, la formation obligatoire à destination des médecins généralistes, n’est toujours pas au point. Alors, promis, juré, on prolonge une dernière fois la possibilité, pour ces abru… généralistes de prescrire les appareillages auditifs jusqu’en septembre 2022. Après, ce sera enfin sérieux. Fin de la blague. Promis. ».

 

En conclusion, MG France déclare se mettre à disposition de tous pour recueillir questions et suggestions et transmettre les propositions aux pouvoirs publics.