May 28, 2022

 

 

Un arrêté du 20 janvier 2022, relayé par le Syndicat des audioprothésistes, vient ouvrir la possibilité, pour les audioprothésistes, de réaliser les prélèvement nasopharyngés, oropharyngés, salivaires ou nasaux, mais toujours sous la responsabilité d’un professionnel de santé habilité.

 

Cet arrêté répond, selon ses propres termes, à la nécessité de faire face à la très importante demande de tests de dépistage individuel, dans le contexte de forte circulation du virus. A compter d’aujourd’hui, les professions suivantes sont autorisées à réaliser les prélèvements en vue de détecter le virus SARS-CoV-2 : orthophoniste, pédicures-podologue, orthoptiste, physicien médical, ergothérapeute, psychomotricien, audioprothésiste, diététicien, opticien-lunetier, orthoprothésiste, podo-orthésiste, oculariste, épithésiste, orthopédiste-orthésiste, assistant dentaire. Cependant, ces actes restent sous la responsabilité d’un médecin, chirurgien-dentiste, sage-femme, pharmacien, masseur-kinésithérapeute ou infirmier.