June 27, 2022

 

 

Avoir le bon diplôme ne dispense pas de soigner sa présentation ni de motiver ses candidatures ! Les CV d’audioprothésistes ne dérogent pas aux codes ayant cours actuellement sur le marché de l’emploi. Mais, s’agissant d’une profession de santé, certains principes supplémentaires doivent être appliqués…

 

Les fondamentaux

Comme tout CV, celui d’un audioprothésiste doit être concis, au format pdf et comprendre les rubriques incontournables. Celles-ci sont peu nombreuses : identité et informations de contact, formations, expériences passées, centres d’intérêts ou traits de personnalité (ou soft skills). D’autres éléments se discutent au cas par cas, en fonction de l’image que vous avez envie de donner : âge, photo, adresse complète…

 

Les tendances

Une organisation géométrique Dans le recrutement comme dans le prêt-à-porter, il y a des modes. Actuellement, les CV organisés de façon rectiligne, en 2 ou 3 colonnes, en rubriques horizontales ou avec des encadrés, sont ultradominants. Les couleurs sont souvent présentes sans être une obligation. On trouve aussi fréquemment des éléments visuels comme des puces, des graphiques représentant les compétences, un QR code… Ils ont l’avantage de rythmer visuellement le document, mais leur présence peut aussi distraire le lecteur, il faut donc les utiliser avec parcimonie.

Des accroches Autre tendance : mettre un titre au CV (correspondant au poste souhaité) et rédiger une accroche de quelques lignes retraçant les grandes caractéristiques du parcours ou bien listant des qualités ou compétences clés du candidat. Vous êtes mobile ? C’est le bon endroit pour l’écrire ! Cette accroche est particulièrement utile pour les parcours atypiques, les reconversions.

 

Un CV de professionnel de santé

En tant qu’audioprothésiste, quel que soit votre degré d’expérience, vous devez adopter la plus grande sobriété, dans le ton et dans la présentation. Sobre ne veut pas dire triste, les couleurs sont envisageables – comme dans les exemples ci-dessous – mais rien de déluré. Les couleurs froides et les grisés sont dominants, rien n’interdit une couleur chaude pastel. Le style télégraphique est recommandé (pas de grandes phrases), les listes également. La clarté du CV passe par une typographie sans fioriture comme Arial, Calibri, Verdana ou des polices proches. S’agissant d’une profession de santé, tout ce qui relève de la pratique, des compétences acquises par l’expérience, le tutorat, doivent sauter aux yeux des recruteurs: pensez à mettre en gras ces points. Il faut montrer que tous les stages, les postes occupés, ont permis d’acquérir un savoir-faire supplémentaire, qu’il soit technique ou humain.

 

Se démarquer par des rubriques personnalisées

Une fois les cases incontournables créées, vous pouvez vous démarquer en créant un espace qui vous corresponde plus particulièrement : sur vos expériences de bénévole, sur votre parcours de chef d’entreprise – même si vous postulez pour un emploi salarié -, sur vos années d’enseignement, en tant que formateur ou formatrice, sur les recherches que vous avez menées… En faire un bloc à part vous permettra d’attirer l’attention de vos lecteurs.

 

Enfin, nul besoin d’être un professionnel de la mise en page pour réaliser un CV sobre, mais accrocheur et dans l’air du temps. Word en fournit de nombreux modèles, régulièrement actualisés, que vous pourrez personnaliser selon vos besoins, comme le montrent les exemples ci-dessous.

 

CV de Louis Magazine
CV de Louison Magazine