June 29, 2022

 

L’Ouïe Magazine 113 – ebook

15,00  TVA incluse

Sans expédition – Produit uniquement téléchargeable – Vous recevrez un email contenant les liens de téléchargement.

Cliquez ici pour la version papier

Description

L’Ouïe Magazine n°113 – Mai 2022

Edito

DES ÉCRITS À L’ACTION

Ces derniers mois, l’audioprothèse a fait l’objet d’un nombre notable d’avancées… Sur le papier. Le rapport Igas-IGÉSR publié en janvier est particulièrement riche en propositions visant à faire évoluer la filière, mais peu de ses quelque 30 recommandations n’ont pour l’heure été mises en œuvre. Achevée il y a plus d’un an, la nouvelle convention Cnam négociée entre l’Assurance maladie, les organisations professionnelles et les complémentaires santé, contient également son lot de dispositions adaptant les pratiques professionnelles au contexte actuel (100 % santé, prise en charge hors-centre, communication…). A l’instant où nous bouclons ce magazine, elle n’est cependant toujours pas applicable, faute de signature des ministres concernés. Cette signature était pourtant attendue au plus tard, selon la Cnam, entre les deux tours de l’élection présidentielle.
Après avoir engagé une dynamique très porteuse pour le secteur, les pouvoirs publics tardent à traduire en actes les réflexions qu’ils ont initiées, auxquelles ils ont participé et qui, pour beaucoup, font l’objet d’un consensus au sein des différents acteurs de la profession. Il y a pourtant urgence sur certains thèmes, comme celui de l’apprentissage en audioprothèse, auquel nous consacrons le dossier de ce numéro (page 30). Bloquée par la fiche RNCP du

DE publiée en janvier, cette voie de formation (encouragée par le rapport Igas-IGÉSR)  pourrait être enterrée dès la rentrée prochaine si le Mesri* ne se saisit pas très rapidement du dossier. Cette situation particulièrement problématique pourrait, de l’avis général, être définitivement réglée dans le cadre du chantier global sur la réingénierie du diplôme qui, lui aussi, traîne.
Il serait dommage de s’arrêter sur l’autoroute ouverte par le 100 % santé. La mise en œuvre de la convention Cnam – quand elle aura lieu – sera un pas de plus dans l’adaptation de la profession à son nouvel environnement. Mais l’évolution très rapide du marché montre que cette réforme en appelle d’autres et ce, à brève échéance.

* Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Anne-Sophie Crouzet