August 20, 2017

Selon le Fonds CMU, le marché des Ocam a enregistré l’année dernière une hausse de +1,3%, soit la plus faible depuis 2000.

 

En 2016, l’assiette de la TSA (taxe de solidarité additionnelle, utilisée comme indicateur du CA des complémentaires santé) s’est montée à 34,9 milliards d’euros, soit une progression de +1,3 %. Le marché des Ocam continue ainsi de se tasser, après une hausse de +1,5% en 2015 et de +3% en 2014, loin des chiffres enregistrés les années précédentes : +5,1%, par exemple, en 2012. D’après le Fonds CMU, les déclarations des organismes indiquent une absence d’effet significatif de l’ANI, très loin des bouleversements qui avaient été annoncés par certains analystes.

« L’évolution de l’assiette est portée par un faible nombre d’organismes complémentaires », déclare l’organisation. Elle souligne aussi « l’absence de transfert significatif des mutuelles, dont les portefeuilles sont majoritairement constitués de contrats individuels, vers les institutions de prévoyance en 2015 et 2016 ». Le Fonds CMU constate enfin que la part des mutuelles n’a que « très légèrement diminué sur la période (-0,4%), prolongeant une légère baisse régulière observée de longue date ».