January 19, 2020

Dans son rapport annuel, le Haut conseil pour l’avenir de l’Assurance maladie (HCAAM) indique que les dépenses de santé devraient fortement augmenter et les déficits de l’Assurance maladie se creuser d’ici à 2040.

Le rapport du HCAAM pointe trois périodes : de 2015 à 2024, avec une croissance moyenne annuelle des dépenses de santé de +3,0 %, puis de +2,4% jusqu’en 2040 et +1,8% entre 2040 et 2060.

Des augmentations qui provoqueraient un déficit de l’assurance maladie de l’ordre de plus de
14 milliards d’euros en 2020, un déficit deux fois plus élevé que celui que nous connaissons actuellement. Ensuite, le déficit atteindrait près de 29 milliards en 2030, et il dépasserait
les 41 milliards en 2040, selon les projections du HCAAM. Pour atteindre près de 49 milliards d’euros en 2060.

“La croissance des dépenses de santé est spontanément plus rapide que celle du produit intérieur brut (PIB), ce qui contribuerait à accroître le déficit public des régimes obligatoires à l’horizon 2060”, note le HCAAM.

Pour freiner le déficit, le HCCAM évoque trois solutions : l’accroissement des prélèvements publics (CSG, cotisations), la baisse de la prise en charge par la Sécurité sociale ou une plus grande maîtrise des dépenses. C’est vers la troisième solution que se tourne le HCAAM, qui réaffirme “l’impérieuse nécessité d’une maîtrise des dépenses de santé, mobilisant les nombreux gisements d’efficience du système de soins”.

 Le rapport du HCAAM