May 29, 2020

Après un premier décryptage consacré à l’état d’esprit et aux attentes des audioprothésistes en amont du déconfinement, nous vous proposons aujourd’hui de découvrir le volet économique de notre enquête : baisse d’activité, perspectives d’avenir, voici les résultats.

Au début du confinement, les audioprothésistes étaient raisonnablement inquiets quant aux conséquences économiques de la crise sanitaire : 43,5 % exprimaient des craintes dans notre sondage réalisé entre le 20 et le 26 mars, 37,2 % estimant même que la survie de leur centre pouvait être menacée. Dans la lignée de ces premières impressions, les répondants de notre nouvelle enquête sont modérément pessimistes (ou optimistes !) quant aux perspectives. Au côté d’un petit pourcentage de personnes qui voient le verre complètement plein, un peu moins de la moitié table sur un retour à une activité normale à l’automne et quasiment la même proportion estime que ce ne sera le cas que début 2021. Un horizon nuageux, donc, mais non bouché.

Histogramme prévision économique

Des évolutions de CA en berne jusqu’à la fin de l’année ?

La baisse d’activité est d’autant plus tranchée que le début d’année n’était pas mauvais d’après les audioprothésistes chefs d’entreprise qui nous ont répondu. Sans grande surprise, le confinement à mi-mars a quasiment divisé les chiffres d’affaires par deux pour ce mois, en comparaison de l’année dernière. Et le mois d’avril a été quasiment nul, les rentrées atteignant en moyenne à peine plus de 10 % du CA réalisé l’an passé à pareille époque.

Comparaison CA 2019 2020 1er trimestre

Au total, les audios sondés n’anticipent pas une baisse de CA colossale sur le premier trimestre, mais prévoient une conjoncture économique difficile à plus long terme : près de 40 % de baisse sur le second semestre, en moyenne ! Attention, cependant, ces estimations sont faites dans le contexte réglementaire actuel avec entrée en vigueur complète de la réforme 100 % santé en janvier 2021.

Le plébiscite de l’activité partielle est confirmé

Durant leur période de fermeture, totale ou partielle, les audioprothésistes aux commandes de leur(s) centre(s) ont eu largement recours aux mesures de soutien mises en place par les pouvoirs publics. Près de 9 sur 10 ont placé leur(s) salarié(s) en activité partielle, près d’un sur deux, a demandé à bénéficier de reports de charges sociales ou fiscales. Les aides financières ne sont pas en reste, concernant autour d’un chef d’entreprise sur trois : fonds de solidarité ou prêt garanti par l’Etat.

Dispositifs de soutien économique

A noter qu’un tout petit nombre d’audios pense pouvoir profiter de l’appui de son assurance, comme l’illustre clairement le diagramme suivant.

Assurance pertes d'exploitation

1 audio sur 5 craint pour son centre

Le recours aux divers dispositifs d’accompagnement a évidemment pour objectif d’adoucir l’impact qu’aura la crise sanitaire sur la santé économique des centres auditifs. Les audioprothésistes envisagent ces conséquences négatives de façon très contrastée : presque un quart pense n’en subir aucune, tandis que 66 % prévoient des reports d’investissements. Plus préoccupant, 38 % pensent remettre une embauche prévue à plus tard et 1 sur 5 craint pour au moins l’un de ses centres (plusieurs réponses étaient possibles pour cette question).

Craintes audio crise économique

37 % des salariés dans le doute sur leur avenir professionnel

Le ressenti des salariés des centres auditifs est assez convergent avec celui des chefs d’entreprise puisque 20 % se disent inquiets quant au maintien de leur poste : un chiffre pour le moins inhabituel dans le secteur… Auxquels s’ajoutent tous ceux qui ont envie de se réorienter professionnellement. Effet de l’introspection vécue par certains pendant le confinement ?

anticipations des salariés

Ces chiffres dessinent une vue d’ensemble clivée avec d’un côté des anticipations négatives, bien présentes, pour les mois à venir et de l’autre un noyau solide de répondants, qui se montrent franchement optimistes quant à la possibilité de retrouver rapidement une bonne situation économique.

Dans le prochain numéro de notre magazine papier, nous reviendrons plus en détail sur ces résultats, pondérés par types d’enseignes et groupements.

Retrouvez ici le 1er volet du décryptage de notre enquête déconfinement.

* Sondage réalisé en ligne entre le 4 et le 12 mai 2020. Parmi les répondants, 71 % sont chefs d’entreprise, 19 % audioprothésistes salariés et 10 % collaborateurs (6 % assistants, 4 % techniciens).