July 28, 2021

 

 

Les étudiants actuellement en 1ère année d’audioprothèse sont les premiers être entrés sur dossier, en inscrivant leur vœu sur la plateforme Parcoursup. Sont-ils différents des précédentes générations ?

 

La suppression des concours d’entrée dans les écoles d’audioprothèse était prévue dans le cadre de l’intégration de cette filière de formation sur Parcoursup. Elle a été accélérée et définitivement scellée par la survenue de l’épidémie de Covid-19, qui a entraîné l’annulation des entretiens oraux. S’il est impossible de tirer des conclusions définitives de cette première occurrence, nous avons voulu connaître le bilan d’étape dressé par la Fnea. « Il faudra 3 ans pour avoir des retours et des chiffres vraiment fiables, indique prudemment Dylan Giran, président nouvellement élu de la Fédération nationale des étudiants en audioprothèse. La réforme a annulé le système des prépas payantes et onéreuses, c’est un apport. Et d’après les données transmises par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, le nombre de personnes ayant postulé a doublé. Elles sont en moyenne plus jeunes que ce que l’on observait avant, avec des parcours que l’on ne rencontrait pas : des lycéens de filières littéraires, des bacs technologiques ST2S (Sciences et technologies de la santé et du social)… » Il est trop tôt, encore, pour connaître les taux d’abandon, précoces ou au fil du temps, et de réussite de cette nouvelle promotion. Mais il sera intéressant d’observer ses progrès et les conséquences d’une diversification des profils dans la filière, si elle se confirme.