Publié le 07/03/2022

 

Le réseau de distribution italien a présenté la semaine dernière ses chiffres pour toute l’année 2021. Amplifon atteint le record de 1,948 milliard d’euros de CA.

 

Le chiffre d’affaires du groupe est en progression de 29,5 % (à taux de changes constants) par rapport à 2020 et de 18,7 % par rapport à 2019. Le dernier trimestre 2020 a confirmé ses anticipations, avec un CA consolidé de 568,2 millions d’euros, en hausse de 12,2 % par rapport à la fin de l’année 2020. La performance « exceptionnelle par rapport au quatrième trimestre 2019, qui n’avait pas été impacté par la pandémie » (+ 17,1 %) est due, pour 8,4 %, à une croissance organique « supérieure au marché » et aux acquisitions pour 8,7 % (avec un effet de change négatif de 0,8 %).

 

Sur toute l’année 2021, la croissance organique est de 24 % vs 2020 (quasi 12 % vs 2019) ; les acquisitions y ont contribué à hauteur de 5,5 % comparé à l’année précédente. Les bonnes performances d’Amplifon dans la zone EMEA (+ 10,8 % de CA) ont été portées par une forte croissance organique et des acquisitions en France et en Allemagne, mais aussi par des progressions significatives en Espagne, Italie, Suisse et Portugal au 4e trimestre. De façon plus globale, le groupe se félicite d’excellents résultats dans toutes les régions du monde : croissance du CA de plus de 42 % à taux de changes constants par rapport à 2019 sur le continent américain, + 34 % pour l’Asie-Pacifique.

 

L’entreprise annonce avoir créé tout récemment une nouvelle structure organisationnelle dédiée à l’accélération de sa stratégie digitale et baptisée Amplifon X. Une équipe de 50 personnes lui est dédiée. Elle s’appuie sur des partenariats, avec le monde académique notamment, pour développer de nouveaux standards en matière d’expérience audiologique, à la fois pour les professionnels et pour les patients.

 

Pour 2022, Amplifon table sur une croissance du marché mondial de l’audioprothèse entre 4 et 5 %. Compte tenu de l’augmentation de son chiffre d’affaires sur les 2 premiers mois de l’année, le groupe s’attend à des performances supérieures à cette référence, en précisant qu’il n’exerce aucune activité commerciale en Ukraine ni en Russie et qu’il n’inclut aucun impact négatif significatif du conflit en cours dans ses futurs résultats.

Retour à la liste des articles

 

Les immanquables

Titre

Aller en haut